Orchestre Guido d'Arezzo

Dates


Description


Hugues Leclère (France) piano Hugues Leclère a commencé ses études musicales avec Catherine Collard et les a poursuivies sous la direction de Jean-Claude Pennetier, Jean-François Heisser, Alain Planès, Régis Pasquier et Alain Louvier au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il a obtenu à l’unanimité trois premiers prix de piano, analyse musicale et musique de chambre. Il a donné des récitals dans toute la France (à la Cité de la Musique, au Festival d'Ile de France, au Festival Présences de Radio France, à Riom, au Festival Chopin à Nohant et au Festival de la Vézère) et dans plusieurs pays : États-Unis (pour les universités de l'Illinois, Bloomington, du Michigan et du Texas), Japon, Chine, Hollande (au Concertgebouw et à l'Opéra d'Amsterdam), Allemagne (à la Musikhalle de Hambourg), Russie, Belarus, Italie, Espagne (Madrid), Portugal (Festival de Coimbra), etc. Il a été invité comme soliste par de nombreux orchestres (Camerata des Berliner Phlilharmoniker, Orchestre Nationale de la Radio de Prague, Orchestre Nationale de la Lorraine, Orchestre de l’État du Mexique, Orchestre de Minsk, Orchestre Nationale de Samara, Orchestre de Timisoara) sous la direction, entre autres, de Jacques Mercier, Jean-Pierre Wallez, Arie van Beek, Mikhail Shcherbakov, Ondrej Lenard, Sébastian Lang-Lessing, Vladimir Valek. Interprète privilégié de la musique de Debussy, de Ravel et de leurs contemporains, Hugues Leclère a ensuite approfondi le répertoire allemand, tant comme soliste que comme chambriste. Sa passion pour Mozart, Haydn et Beethoven l'a amené à rechercher les sonorités originales des instruments de l’âge classique ; il possède une copie d'un Stein qui s’adapte parfaitement aux chefs-d'œuvre écrits à la fin du XVIIIe siècle. Il a collaboré avec d'importants musiciens tels que Arcady Volodos, Bruno Rigutto, Philippe Bernold, Augustin Dumay, le Quintette à cordes des Berliner Philharmoniker, les Solistes de l'Orchestre de l’Orchestre de Paris, les Quatuors Talich, Debussy, Modigliani et Ludwig, et avec de nombreux compositeurs en contribuant à diffuser cette nouvelle musique par la création de plusieurs œuvres. Il propose également des performances originales qui incluent différentes formes d'expression artistique, en collaboration avec les acteurs Marie-Christine Barrault et Alain Carré et avec le peintre Ruben Maya. Parallèlement à sa carrière de concertiste, il enseigne depuis 1995 au Conservatoire Supérieur de Paris. Claude Villaret (Suisse) Chef d'orchestre Né à Lausanne, il a étudié le piano et la direction d'orchestre. Sa formation a été marquée par les figures de Sergiu Celibidache et Bernard Haitnik qui l'a invité à travailler avec lui avec l'European Youth Orchestra et les Berliner Philharmoniker. Il a vécu plusieurs années en Argentine où il a fondé l'Orchestre latino-américain des jeunes, avec lequel il a débuté au Téâtre Colon de Buenos Aires. Après son en Europe, il remporte le concours de direction d'orchestre à Biel, en commençant ainsi une intense activité de concert qui l'amène à diriger dans les plus grandes villes européennes (Berlin, Salzbourg, Milan, Vienne, Prague, Londres) et dans le monde (Buenos Aires, Sao Paulo, Brésil, Bangkok, etc.). Il a dirigé le Berliner Symphoniker, l'Orchestre symphonique de Zurich, le Musikkollegium Winterthur, le Nouvel Orchestre de Genève, l’Orchestre Symphonique "Dvorak" de Prague, l’Orchestre de Chambre de Tübingen, l’Orchestre Symphonique d’État d’Athènes, etc. Grâce à sa technique précise et à ses interprétations passionnées, il est capable d’obtenir le meilleur par les orchestres avec lesquels il travaille. Il collabore régulièrement avec des solistes tels que Francisco Araiza, Dimitris Sgouros, Antonio Meneses, Peter Bruns et Patricia Pagny. Depuis 2005, il est le directeur invité principal de l'Orchestre philharmonique de Thaïlande avec lequel il a dirigé la première exécution en Thaïlande des œuvres majeures de Mahler, Bruckner, Chostakovitch, Ravel, Debussy et Bartók.
L'Orchestre Guido d'Arezzo a été créé à l'initiative du Maestro Arnaldo Invernizzi. Depuis 1991, sous la direction d'Antonio Eros Negri, l'orchestre étudie et interprète la musique baroque et classique italienne et allemande ; il étend actuellement son répertoire aux compositeurs contemporains, également avec la collaboration d'autres directeurs. Pendant quelques années il a travaillé avec le Chœur "S. Andrea" de Melzo avec lequel il a enregistré en 2001 un CD de musique inédite du compositeur Giuseppe Vallaperti (1756-1814) et en 2002 il a donné un concert à Rome en la Basilique de Santa Maria in Trastevere. En 2006, à l'occasion du 250e anniversaire de la naissance de W.A. Mozart, il a donné deux concerts : le Requiem et un concert symphonique avec la participation de Lycia Viganò. De l'enregistrement de ce dernier a été récemment produit l'album MP3 par l'Official Halidon Music Store. L'Orchestre Guido d'Arezzo a donné des concerts à Milan, Pavie, Varese, Crema et Lugano et a participé en 2010 à l'enregistrement du CD live "Arnaldo Invernizzi, il Maestro" qui rassemble des chansons originales composées par le fondateur de l'orchestre. Il a également entamé une collaboration fructueuse avec l'Association "Canti Corum", en se produisant dans différentes églises de Milan et dans la grande salle du Palais de Justice de Milan à l'occasion de la commémoration des victimes du 9 avril 2015.

Informations
9h15 p.m. L'entrée est libre jusqu'il n’y a plus des places disponibles.

Adresse et contacts
piazza XXVI Aprile Chiesa di San Pietro - Cassano Spinola

E-mail

: info@festivalechos.it

Lien
http://www.festivalechos.it/orchestra-guido-darezzo/

Affichez tous les événements de Echos